Le nouvel iPhone SE peut sembler très familier à toute personne ayant acheté un iPhone en 2016 ou en 2017, mais il présente de nombreuses caractéristiques qui le rendent très différent. Pour commencer, à un prix de 489 euros, il est nettement moins cher que tous les autres iPhone qu’Apple vend actuellement. Il a également été lancé en avril, alors qu’Apple lance généralement ses nouveaux iPhone à l’automne.

De plus, il ne possède pas d’écran bord à bord, qui est devenu la marque de fabrique des smartphones de la marque ces dernières années, même sur les modèles les moins chers, comme l’iPhone XR. Et, alors qu’Apple organise généralement des événements presse tape-à-l’œil pour présenter ses nouveaux produits, en particulier les iPhone, l’entreprise a lancé l’iPhone SE discrètement en ligne — une nécessité étant donné que la pandémie de Covid-19 rend impossible les rassemblements.

Tout cela convient parfaitement à l’iPhone SE, qui après tout est conçu comme un smartphone “édition spéciale” d’Apple. Contrairement à la famille des iPhone 11 de l’année dernière et au prochain iPhone 12 qui fait déjà l’objet de rumeurs, l’iPhone SE n’est pas destiné à présenter de nouvelles fonctionnalités ou des progrès technologiques qui attirent l’attention. Il est plutôt conçu pour faire passer le message qu’il existe un nouvel iPhone accessible à tous, même à ceux qui ne peuvent pas se permettre de dépenser 700 euros ou plus pour un nouveau smartphone.

Le principal atout de l’iPhone SE est son processeur A13 Bionic, la même puce puissante qui équipe les iPhone 11 et 11 Pro. Il est doté d’un écran de 4,7 pouces qui ressemble beaucoup à celui de l’iPhone 8, ce qui signifie que l’iPhone SE est le premier iPhone à être équipé d’un bouton home avec Touch ID depuis l’iPhone 8 de 2017.

Bien que l’iPhone SE ait de nombreux atouts, son lancement a lieu à un moment où la concurrence est plus forte que jamais sur le marché des smartphones abordables. Certains de ces appareils sont encore plus riches en fonctionnalités que l’iPhone SE, notamment en ce qui concerne l’appareil photo et l’écran, même s’ils ne sont pas aussi puissants.

Voici un aperçu de l’utilisation de l’iPhone SE après plusieurs jours passés avec l’appareil.

Caractéristiques de l’iPhone SE 2020

Taille et résolution de l’écran : 4,7 pouces, résolution de 1 334 x 750 pixels

Processeur : puce A13 Bionique

Caméra arrière : 12 mégapixels avec une ouverture de f/1,8

Caméra frontale : 7 mégapixels avec une ouverture de f/2,2

Mémoire : 64 Go, 128 Go ou 256 Go

Authentification biométrique : Bouton principal avec capteur d’empreinte digitale intégré

Résistance : Résistance à l’eau et à la poussière, indice de protection IP67 (profondeur maximale de 1 mètre pendant 30 minutes maximum)

Conception et design

Comparé à l’iPhone 11 et à l’iPhone XS de 2018, l’iPhone SE a l’air vintage. C’est l’iPhone le plus compact qui existe depuis des années, et après avoir passé les derniers mois à utiliser l’iPhone 11 et l’iPhone 11 Pro, ce retour dans le passé est le bienvenu.

En termes de taille, de poids et d’apparence, l’iPhone SE est presque identique à l’iPhone 8. Les principales différences résident dans le choix des couleurs de l’iPhone SE et le positionnement du logo Apple à l’arrière de l’appareil.

Cette différence esthétique plaira sûrement à ceux qui ont besoin de passer à un téléphone plus récent et qui sont réticents à l’idée d’abandonner leur iPhone 6S ou iPhone 7. À une époque où les smartphones sont de plus en plus grands et parfois difficile à prendre en main, l’iPhone SE est d’une simplicité rafraîchissante. Il est beaucoup plus facile à utiliser d’une seule main, et les propriétaires d’anciens iPhone n’auront pas à se soucier d’apprendre les nouveaux gestes qui remplacent le bouton d’accueil.

Même si j’aime déverrouiller mon iPhone juste en le regardant, j’ai vraiment apprécié d’avoir à nouveau le Touch ID. Pouvoir poser mon doigt sur le bouton d’accueil de l’iPhone pour le déverrouiller m’a parfois semblé plus pratique que la reconnaissance faciale.

Par exemple, Touch ID me permet de déverrouiller rapidement mon téléphone pour voir plus de détails sur une notification tout en laissant le téléphone posé, contrairement à Face ID. À une période où de nombreuses personnes dont moi portent un masque de protection qui cache le visage avant de sortir de chez elles, le fait de pouvoir déverrouiller rapidement son téléphone sans reconnaissance faciale est très utile.

Ma seule critique concernant le design de l’iPhone SE est qu’il me semble un peu vieillot. J’aime l’aspect pratique d’avoir un iPhone plus petit avec Touch ID, mais les gros bords au-dessus et en dessous de l’écran du SE me semblent un peu dépassés. D’autres fabricants de smartphones, comme Samsung, ont lancé des appareils à peu près au même prix que l’iPhone SE, avec des écrans plus grands et sans bordure.

L’iPhone SE a un écran de 4,7 pouces avec une résolution de 1 344 x 750 pixels et le système True Tone d’Apple pour ajuster les couleurs en fonction de la lumière ambiante, tout comme l’iPhone 8. Comme tous les autres iPhone qu’Apple vend actuellement, à l’exception du 11 Pro et du 11 Pro Max, l’écran de l’iPhone SE est constitué d’un écran LCD plutôt que d’un écran OLED. Les écrans OLED offrent généralement un meilleur contraste et des tons noirs plus profonds, mais on les trouve plutôt sur des appareils plus chers.

L’iPhone SE d’Apple est peut-être petit, mais il est très puissant. Le téléphone fonctionne avec le processeur A13 Bionic d’Apple, la même puce que l’on trouve dans l’iPhone 11 à 809 euros, l’iPhone 11 Pro à 1159 euros et l’iPhone 11 Pro Max à 1259 euros. Selon Apple, la puce est conçue pour analyser des photos et des vidéos en temps réel et peut effectuer 1 000 milliards d’opérations par seconde.

La puce A13 Bionic est le principal élément qui rend l’iPhone SE si attrayant. Cela signifie que l’iPhone SE est équipé pour faire presque tout ce que les iPhone 11 et 11 Pro peuvent faire, à l’exception des fonctions et des applications qui dépendent de l’appareil photo à objectifs multiples de ces iPhone plus coûteux. C’est important car cela suggère que l’iPhone SE ne deviendra pas obsolète avant un moment puisqu’il fonctionne avec le tout dernier processeur d’Apple.

C’est ce qui donne à l’iPhone SE un gros avantage sur certains rivaux Android bien reçus à leur sortie. Le Pixel 3a de Google, par exemple, qui coûte 399 euros, mérite des éloges parce qu’il propose l’une des fonctions les plus intéressantes du Pixel 3 — le mode nuit, qui permet de prendre des photos nettes dans le noir — à un prix exceptionnellement bas. Mais il fonctionne avec un ancien processeur Qualcomm datant de 2018, conçu pour les smartphones moins chers. On peut en dire autant du Moto Z4 de Motorola, qui n’est pas encore commercialisé en France mais coûte 400 dollars aux Etats-Unis (environ 370 euros) et qui offre toute une série de fonctionnalités attrayantes, comme un écran sans bordure et un appareil photo de 48 mégapixels. Ce téléphone fonctionne lui aussi avec un ancien processeur Qualcomm conçu pour les téléphones relativement bon marché.

L’iPhone SE a sans aucun doute montré des performances rapides lors de mon utilisation. Il est capable d’exporter une vidéo en 4K d’une minute dans iMovie en 18 secondes environ, battant sans surprise l’iPhone 8, vieux de plus de 2 ans, qui met environ 45 secondes. Ce qui m’étonne cependant, c’est que l’iPhone SE parvient à exporter encore plus rapidement que le Samsung Galaxy S20 Ultra à 1359 euros lorsqu’il exporte une vidéo en 4K de la même longueur. En comparaison, le téléphone de Samsung met environ 31 secondes.

Un autre domaine dans lequel j’ai remarqué les performances plus puissantes de l’iPhone SE est l’utilisation de certaines applications de réalité augmentée. Bien que je ne remarque pas une grande différence entre l’iPhone SE et l’iPhone 8 avec certaines applications, comme l’application de simulation en réalité augmentée Wonderscope ou l’application d’enseignement scientifique Atlas, l’iPhone SE est beaucoup plus rapide pour prendre des mesures. L’iPhone SE est capable de détecter de nouvelles surfaces et de s’adapter instantanément lorsqu’on utilise l’application Mesure d’Apple, alors que l’iPhone 8 a parfois du mal à s’adapter immédiatement lorsque je mesure mon appartement avec mon téléphone.

L’iPhone SE semble également plus puissant sur le papier. Il a obtenu des scores plus élevés sur le benchmark Geekbench 5 que l’iPhone 8 et le Google Pixel 4. Geekbench effectue une série de tests qui prétendent mesurer les performances d’un microprocesseur simple cœur et multi-cœurs pour évaluer leur efficacité dans le monde réel, lors de tâches quotidiennes comme consulter ses mails et écouter de la musique en streaming.

Après avoir passé à plusieurs reprise le test du processeur, l’iPhone SE a obtenu un score compris entre 1 326 et 1 332 au test de Geekbench sur le processeur simple cœur, et entre 3 102 et 3 331 au un test qui évalue les performances du processeur multi-cœurs. En comparaison, l’iPhone 8 a obtenu un score de 921 à 931 au test simple cœur et de 2 248 à 2 328 au test multi-cœurs, tandis que le Pixel 4 a obtenu un score de 730 au test simple cœur et de 2 445 au test multi-cœurs.

Le OnePlus 8 Pro et le Galaxy S20 Ultra ont obtenu des résultats à peu près identiques, et dans certains cas supérieurs, à ceux de l’iPhone SE au test multi-cœurs. Le S20 Ultra, par exemple, a obtenu un score compris entre 886 et 907 au test simple cœur et entre 3 301 et 3 282 au test multi-cœurs tandis que le OnePlus 8 Pro a obtenu un score de 894 au test simple cœur et de 3 322 au test multi-cœurs.

Mais l’iPhone SE a obtenu le score le plus élevé de tous les appareils au test de base unique de Geekbench.

Appareil photo

Le système d’appareil photo de l’iPhone SE est similaire à celui de l’iPhone XR : il dispose d’un seul objectif photo de 12 mégapixels à l’arrière et d’une caméra frontale de 7 mégapixels. La plus grande différence entre l’appareil photo de l’iPhone SE et celui de l’iPhone XR est que le premier est doté de plus d’effets d’éclairage pour le mode portrait (six contre trois pour le XR) et d’une version plus récente de la technologie HDR d’Apple.

L’iPhone 8 est également équipé d’un seul objectif arrière de 12 mégapixels et d’une caméra frontale de 7 mégapixels, mais il ne dispose pas du mode portrait ni de la technologie Smart HDR d’Apple, qui devrait permettre de mieux saisir les détails, les hautes lumières et les ombres.

L’iPhone SE prend des photos nettes et colorées qui, dans certains cas, semblent supérieures à celles prises avec l’iPhone 8 et dans d’autres, semblent à peu près identiques. L’appareil photo haut de gamme sur l’iPhone 11 Pro, qui dispose de trois objectifs de 12 mégapixels, semble parfois capturer des images avec un meilleur contraste, de meilleures couleurs et de meilleurs détails que l’iPhone SE. Mais dans d’autres cas, comme lorsqu’il s’agit de photographier des fleurs colorées, les trois téléphones capturent des images similaires.

Les plus : Puissant processeur A13 Bionic, taille compacte, seul iPhone avec un bouton d’accueil et un capteur d’empreintes digitales, appareil photo efficace pour le prix

Les moins : le design semble un peu vieillot, il manque certaines fonctionnalités photo par rapport aux téléphones Android de même prix

Source: businessinsider